#MagicalSummerChallenge2020 : Ma PAL

Hello les rayons de soleil !

 

Deuxième année et deuxième participation pour le challenge d’été lancé par Late Bloomer.

Je vais tenter de relever ce challenge de lecture en lisant au moins 1 livre par catégorie (il faut en lire 3 minimum).

J’ai tout de même constitué une Pile à lire (qui évoluera peut-être au fil des trois mois à venir). Je vous laisse la découvrir sans plus tarder !

 

Menu « Ice Cream »

101091106_299176984413725_907501287992459264_n

  • SMOOTHIE PARTY : Anne et la maison aux pignons verts, de Lucy Maud Montgomery – en cours
  • HAPPY HOUR : Les mains libres, de Paul Eluard et Man Ray
  • BUBBLE TEA : Au petit bonheur la chance, de Aurélie Valognes

 

Menu « Aqua Aura »

101044628_299177071080383_5492749510675267584_n

  • MERMAID SQUAD : Le secret des Goldfinger, de Lys Krysler (Wattpad)
  • CHILL VIBES : La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan
  • TROPICAL STORM : L’Elue, de Kiera Cass

 

Menu « Hypnotic sunset »

101659756_301563294175094_1738862070071296000_n

  • MAGICAL GIRL : Buffy contre les vampires – Jeunes filles en fleur, de Scott Ciencin
  • WONDERLAND : Harry Potter et l’Ordre du Phénix, de JK Rowling
  • SUMMER LOVE : Auprès de moi toujours, de Kazuo Ishiguro

 

Menu « Summer night »

101977664_301563464175077_6127636137625255936_n

  • MIDNIGHT BATH : La maison d’hôte, de Debbie Macomber
  • CAMPFIRE : Les contes de Beedle le Barde, de JK Rowling – lu
  • SUNNY COLOR : Rêver n’est pas un vilain défaut, de Carole Cerruti

 

Menu « Manaa Bonus »

101807746_303596090638481_1455158031103819776_n

  • TROUBLEMAKER : Escape Edimbourg – tome 2 : L’héritage royal, de Marie Lergenmüller
  • ANTIDOTE : La plage de la mariée, de Clarisse Sabard
  • SPICY RAINBOW : Le bruit des pages, de Livia Meinzolt

 

En dernier lieu, voici les différents paliers que l’on peut atteindre :

102730998_306866950311395_5868850645813506447_n

Je vais essayer de valider au moins le palier Little mermaid. Après, on verra où le vent me mène !

Participez-vous ? Si oui, avec quelles lectures ? 🙂

Bisous ensoleillés !

– Eli

#BlossomSpringChallenge – Chronique n°2 : le soleil et ses fleurs, rupi kaur

Hello les soleils !

 

Je reviens avec une nouvelle chronique (oui, je me mets enfin à jour ahah), avec une lecture poétique et contemporaine.

Il valide le menu « Equinoxe de Printemps » et la catégorie « Giboulées de Mars » du #BlossomSpringChallenge.

95372842_244070946940980_5067831594169925632_n

 

Titre : le soleil et ses fleurs

Auteure : rupi kaur

 

Résumé :

A travers des poèmes, la vie amoureuse, la sexualité, la féminité, mêlées à des échos du vécu de la poétesse, rythment le recueil de poèmes, coupé en 4 parties et accompagné de leurs illustrations délicates et pleines de force.

 

Mon avis :

Ayant déjà lu le premier recueil de poèmes de Rupi Kaur, lait et miel, je dois dire que je ne suis pas déçue du soleil et ses fleurs ! Beaucoup de poèmes font échos à d’autres parus dans le premier.

Il y a toujours cette délicatesse dans les mots choisis, mots qui portent à chaque fois un message fort et poignant. Rupi Kaur exploite une nouvelle fois les vagues du sentiment amoureux (la passion, la jalousie, la rupture, le sexe, la découverte de l’autre…), l’idée de l’acceptation de soi (apprendre à s’aimer, se faire confiance…), tout en y mettant par touches des moments de son propre vécu (en parlant de sa famille, notamment). Le thème du viol est aussi abordé (peut-être est-ce une partie vécue par la poétesse ?).

Tout en reprenant des sujets tabous comme le sexe, le viol et la féminité, Rupi Kaur nous les rend moins tabous et nous fait comprendre que la femme n’est pas un objet de la société. Elle évoque l’épilation, disant que la pilosité est différente chez les femmes mais en même temps commune, elle dénonce une société qui veut que la femme soit belle, en passant éventuellement par la chirurgie esthétique, sans poils, qui cache ses règles… mais l’auteure ne semble plus vouloir rentrer dans ces codes imposés. Ces pensées transposées en poèmes font beaucoup réfléchir sur la façon de voir les choses, de voir le monde. Et j’ai trouvé ça hyper intéressant, inspirant. D’autant plus pour moi qui suis une femme bourrée de complexes. Rupi Kaur casse ces complexes en en faisant une force, une chose qui est en fait naturelle et que l’on ne devrait pas cacher, enlever.

Je me suis retrouvée dans beaucoup de poèmes, qui semblent écrits pour parler à un maximum de personnes (hommes ou femmes, d’ailleurs, même si je pense qu’il y a une grande part de féminisme dans ce recueil). Même sentiment que pour lait et miel.

J’ai aussi apprécié de voir Rupi Kaur faire honneur à ses origines, à sa famille, qui semble aussi avoir une grande place dans sa vie. Ces thèmes étaient plus développés dans ce recueil que le premier. Par cette évocation, j’ai pu voyager un peu, découvrir une autre culture (indienne), une autre façon de penser. Et j’ai senti que la poétesse en parle dans ses poèmes avec beaucoup de respect, mais en même temps pour mieux s’en émanciper, car la condition des femmes de son monde ne semble pas du tout la même que chez nous en Occident. Ce qui était aussi assez intéressant je dois dire.

Conclusion : Un très beau recueil rempli de messages forts, sur la femme dans la société, sur l’amour, la sexualité… qui en font une œuvre messagère. A lire !

 

Ma note : 10/10

 

Qui l’a lu ? Avez-vous aimez ou cela vous donne-t-il envie de découvrir ?

Bon week-end !

 

– Eli

 

#ZodiacLectureChallenge & #BlossomSpringChallenge – Chronique n°1 : Vie et habitat des animaux fantastiques, de J.K. ROWLING

Hello les magizoologistes !

 

Je vous retrouve pour une nouvelle chronique, qui relie une nouvelle fois 2 challenges.

Pour le Zodiac Lecture, il complète le tirage du mois de Mars pour le signe du Capricorne (consigne sur l’image ci-dessous).

Pour le Blossom Spring, il valide le menu « Printemps florissant » et la catégorie « Soleil, jonquilles et mimosa ».

 

87800638_244959763168781_1645611458127462400_n

 

Titre : Vie et habitat des animaux fantastiques par Norbert Dragonneau

Auteure : JK Rowling

 

Résumé :

Norbert Dragonneau, célèbre magizoologiste, a répertorié tous les êtres et animaux fantastiques du monde des sorciers. De la licorne au niffleur, en passant par le kappa, les fées et les dragons, ce bestiaire est l’idéal pour tout savoir sur les créatures magiques qui peuplent notre monde.

 

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié en apprendre davantage sur toutes ces créatures magiques, qui étaient la plupart du temps accompagnées de belles illustrations. J’en connaissais la plupart, les ayant vu dans les sagas Harry Potter et Animaux fantastiques, et j’ai aimé en découvrir plein d’autres.

Avec l’introduction écrite « de la main » de Norbert Dragonneau, cela donne vraiment l’impression que toutes ces créatures existent, même s’il est clairement dit que seuls les sorciers peuvent les voir et non les Moldus (nous autres sans pouvoirs magiques). En lisant ce bestiaire, on ne peut qu’avoir la sensation d’entrer dans le monde magique créé par JK Rowling !

C’était une lecture limpide et enrichissante du folklore qui nous entoure. La plupart des créatures citées font partie intégrante de notre imaginaire et de nos légendes, de n’importe quel coin du monde. JK Rowling les intègre à son propre univers et c’est simplement génial.

Il ne faut pas se mentir, son livre est assez complet, même si j’aurai aimé en apprendre encore davantage sur certaines créatures, car certaines sont plus développées que d’autres sur les explications. Cela n’en reste pas moins un bon livre divertissant et ludique.

Conclusion : Une lecture simple et très intéressante des créatures et animaux fantastiques du monde des sorciers créées par JK Rowling !

 

Ma note : 9/10

 

Avez-vous lu ce bestiaire ?

Bon Week-end !

 

– Eli

#ZodiacLectureChallenge2020 : Ma PAL – Avril

Hello les Capricornes !

Nouveau mois, nouveau tirage pour le challenge des signes astrologiques.

Je continue toujours mon signe Capricorne, dont vous verrez le thème (ainsi que les autres) dans l’image ci-dessous.

91628800_265027734495317_2292509343372804096_n

Cette fois, je dois lire une histoire où se trouve un personnage ambitieux. J’ai choisi de lire l’un des tomes du manga Black Butler. Le héros Ciel Phantomhive est pour moi un jeune personnage qui a de l’ambition et n’a pas peur de pactiser avec le diable (c’est le cas de le dire) pour parvenir à ses fins.

Je lis également ce manga pour le Blossom Spring Challenge et le Magical Readathon.

« TERRE »

Capricorne

Black Butler – tome 8, Yana Toboso – lu

 

Et vous, quelle lecture de prévue ?

Bon week-end !

– Eli

#MagicalReadathon2020 – Les BUSEs : Ma PAL

Hello les sorciers !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous dévoiler ma Pile à lire pour le Magical Readathon, le challenge livresque et potteresque, lancé par Book Roast. Tout est expliqué dans sa vidéo (certes en anglais), mais vous pouvez retrouver dans sa barre d’info toutes les carrières possibles et les règles de validation pour chaque matière.

Toujours avec les mêmes notations si l’on veut valider que les matières (A : Acceptable ; O : Optimal ; E : Effort exceptionnel)

J’avais déjà participé l’an dernier en validant mes BUSEs (OWLs), pour les carrières de Botaniste (Herbologist) et Ecrivain (Writer).

Cette année, j’ai décidé d’être moins gourmande (malgré le confinement), mais de composer une petite PAL sympa, qui est combinée avec le Blossom Spring Challenge.

 

Je vous mets ci-dessous les catégories par matière :

Runes anciennes : Un cœur sur la couverture ou le mot « cœur » dans le titre

Arithmancie : Lire un livre qui n’est pas ton genre favoris

Astronomie : Lire la majorité d’un livre lorsqu’il fait nuit

Soin aux créatures magiques : Une créature avec un bec sur la couverture

Sortilèges : Couverture blanche

Défense contre les forces du mal : Lire un livre se déroulant au bord de la mer

Divination : Lire un livre tiré au hasard dans notre Pile à lire

Botanique : Lire un livre dont le titre commence par la lettre « M »

Histoire de la magie : Un livre avec des sorciers/sorcières

Etude des Moldus : Roman contemporain

Potions : Lire un livre de moins de 150 pages

Métamorphose : Un livre ou une saga avec un métamorphe

 

Je vais tenter la carrière Sorcier culinaire (Culinary sorcerer), toute nouvelle cette année et qui me tente beaucoup !

culinary sorcerer

Ma PAL :

Pour se faire, je dois valider 4 matières :

Arithmancie (Arithmancy – lire un livre qui n’est pas ton genre favoris) : Black Butler – tome 8, de Yana Toboso – lu

Sortilèges (Charms – couverture blanche) : Rénover sa maison, de Joanna Gaines

Botanique (Herbology – lire un livre dont le titre commence par la lettre « M ») : Meurtre au champagne, de Agatha Christie – en cours

Potions (Potions – lire un livre de moins de 150 pages) : Le p’tit lexique des Bodin’s, de Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet – lu

91536365_2951623184900677_5680412458791993344_n

 

Et vous, allez-vous participer aux BUSEs du #MagicalReadathon ?

Avec quelle carrière ?

Bonne semaine à tous !

– Eli

 

#ValentineDayChallenge & #ZodiacLectureChallenge – Chronique n°1 : Agatha Raisin, la quiche fatale, de M.C. BEATON

Hello les quiches !

(Oui, très original comme surnom, ne le prenez pas mal ahah)

Pour ma première lecture pour le Valentine Day Challenge et le Zodiac Lecture Challenge, j’ai décidé de me plonger dans la première enquête de Agatha Raisin !

90454848_684676529007248_6284343409603772416_n

Titre : Agatha Raisin – tome 1 : La quiche fatale

Auteure : MC Beaton

 

Résumé :

Agatha Raisin, brillante femme d’affaires londonienne, décide de quitter la capitale pour une retraite anticipée dans les Cotswolds. Pour mieux se faire intégrer dans le village, la cinquantenaire au caractère bien trempé décide de participer au concours de la meilleure quiche du village. Etant une piètre cuisinière, elle s’en va acheter une quiche sur Londres en la faisant passer pour la sienne… mais juste après la dégustation au concours, le juré, M. Cummings-Browne, décède brutalement, empoisonné. Agatha est vite accusée, mais la police conclut à un accident. La jeune retraitée est persuadée qu’il s’agit quand même d’un meurtre, et décide de mener sa propre investigation, à ses risques et périls…

 

Mon avis :

J’ai d’abord découvert cette saga grâce à la série adaptée avec dans le rôle d’Agatha l’actrice Ashley Jensen. Je l’ai adoré et c’est pour cette raison que j’ai voulu découvrir les livres.

Je n’ai pas été déçue, hormis quelques petites différences entre l’originale et la série – comme dans beaucoup de série/film adapté de livre – mais pas trop flagrantes et choquantes. Toutefois, j’ai retrouvé l’aspect comico-policier que j’aime particulièrement et qui m’a fait aimé la saga/série.

Le personnage d’Agatha est particulièrement marquant : c’est une héroïne à la répartie déconcertante, tenace et franche. Elle semble savoir ce qu’elle veut, malgré qu’elle se qualifie de « grosse » et qu’elle se sente seule. Une certaine sensibilité se cache derrière ce grand caractère et ça m’a plu.

Quant à l’enquête, qui a été longue à se décanter, j’ai aimé la suivre et découvrir la véritable intrigue, qui n’était en fin de compte pas si surprenante que ça (je ne spoile rien, pour les personnes qui ne l’ont pas encore lu).

Mais c’était un bon moment de lecture, j’ai bien rigolé à certains passages et ça fait tellement de bien de rire !

Conclusion : Un roman policier et d’humour, qui fait du bien et nous fait voyager dans les villages anglais.

 

Ma note : 8/10

 

Vous connaissez ? Qui l’a lu ?

Bonne journée et bon courage à tous !

Profitez-en pour lire ! 🙂

 

– Eli

 

#ZodiacLectureChallenge2020 : Ma PAL – Mars

Hello les Capricornes !

Je poursuis le challenge avec un nouveau tirage réalisé par Late Bloomer.

Je ne remets pas les règles du challenge, vous pouvez les retrouver sur le groupe Facebook dédié (Zodiac Lecture Challenge) ou alors dans mon premier article (PAL de Février).

Je vous mets les thèmes par Signes en dessous pour le mois de Mars.

87800638_244959763168781_1645611458127462400_n

 

Je continue avec mon signe astrologique et vais lire le tirage pour le Capricorne.

Comme il faut trouver un livre d’un auteur primé, j’ai choisi de lire un des livres de JK Rowling, ayant reçus de nombreux prix littéraires (et même la Légion d’honneur en Grande-Bretagne) !

Voici donc ce que j’ai prévu de lire, en lien avec ma PAL pour le Blossom Spring Challenge.

« TERRE »

Capricorne

Vie et habitat des animaux fantastiques, JK Rowling – lu

 

Et vous, quelle lecture de prévu pour le ZLC ?

Bon mois de Mars à tous et toutes !

– Eli

#BlossomSpringChallenge2020 : Ma PAL

Hello les coquelicots !

Deuxième participation pour moi au Blossom Spring Challenge créé par le Boudoir, que je compte bien honorer une nouvelle fois cette année !

Comme son nom l’indique, c’est un challenge qui met à l’honneur la saison du Printemps, et qui se déroule du 1er mars au 31 mai inclus.

Voici les explications du déroulé en image :

explications

Je ne sais pas encore exactement de quelle manière je vais valider le challenge, mais ce sera certainement soit de la façon n°1 en validant 1 seul menu, soit de la façon n°2 avec la mention Foraging Bee.

Pour l’heure, j’ai tout de même créé ma Pile à lire en remplissant tous les menus et les catégories. Elle risque de changer/d’évoluer en fonction de mes envies et des autres challenge en cours (Zodiac Lecture Challenge).

La voici :

 

PRINTEMPS FLORISSANT

printemps florissant

Soleil, jonquilles et mimosa : Vie et habitat des animaux fantastiques, de JK Rowling – lu

Boutons de roses : Le p’tit lexique des Bodin’s, de Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet – lu

Premières primevères : 1974, de David Peace

 

UN VENT D’AIR FRAIS

un vent d'air frais

La magie du rangement : Rénover sa maison, de Joanna Gaines

Hello, greenie ! : Vie pratique Féminin Natur’elle – édition février-mars 2020 (magazine) – lu

10 kilomètres à pieds : Le bruit des pages, de Livia Meinzolt

 

LAPIN DE PAQUES

lapin de paques

Chocolat noir, polars : Meurtre au champagne, de Agatha Christie – lu

Sugar, sugar, rune : Black Butler – tome 8, de Yana Toboso – lu

Dragées surprises : Blyn : les fragments perdus – tome 1, de Stéphane Torre

 

EQUINOXE DE PRINTEMPS

equinoxe de printemps

The days get longer and the nights smell green : Harry Potter à l’école des sorciers, de JK Rowling – lu

Giboulées de Mars : le soleil et ses fleurs, de rupi kaur – lu

Réveil de la déesse : La malédiction de Neferet, de PC et Kristin Cast

 

Et vous, vous participez aussi au #BlossomSpringChallenge ? Avec quelle PAL ?

Bisous fleuris !

– Eli

#ColdWinterChallenge – Chronique n°3 : Letters from Father Christmas, J.R.R. TOLKIEN

Hello les lutins de Noël !

 

Troisième et dernière lecture pour le Cold Winter Challenge, avec un roman épistolaire en version originale (texte en anglais), qui valide plusieurs de mes bonnes résolutions.

Je l’ai choisi pour le menu Magie de Noël.

 

tolkien father christmas

 

Titre : Letters from Father Christmas

Auteur : J.R.R. Tolkien

 

Résumé :

Tous les ans, les enfants Tolkien reçoivent une lettre du Père Noël et de son fidèle compagnon, l’Ours Polaire. A travers ses missives, ils leur racontent leurs aventures (et mésaventures), le froid qu’il fait dans le Grand Nord, leurs guerres contre les gobelins… En leur souhaitant à chaque fois un joyeux Noël et beaucoup d’amour.

 

Mon avis :

J’aime l’idée de Tolkien d’avoir pris le rôle du Père Noël à travers ses lettres et d’avoir inventé un monde, un univers et une histoire sur le personnage, dans le but de faire rêver ses enfants et perpétuer la tradition du Père Noël.

En lisant le récit, le Père Noël « prend vie », il raconte ses périples en compagnie de son Ours Polaire, qui lui aussi a le droit à la parole en « écrivant » lui aussi sur les lettres. Ce jeu de points de vue est originale et agréable, et je pense d’autant plus lorsque le lecteur est un enfant. Pour un lecteur adulte comme moi (bon, encore un peu enfant dans ma tête, je l’avoue ahah), j’ai eu l’impression de retomber en enfance et dans l’innocence de la croyance du Père Noël.

Le texte étant dans sa version originale, et ayant des bases pour la langue de Shakespeare, je n’ai pas eu trop de mal à comprendre le sens des mots de Tolkien. Heureusement, car ça m’a tout de même permis d’apprécier l’histoire, même si ça n’a pas été le coup de cœur non plus, car j’ai trouvé ça assez répétitif malgré tout, certaines phrases ou formules se retrouvent à chaque lettre. Bon, de base ce n’était pas un texte dédié à être un livre, donc ça se justifie. Mais je n’accroche pas plus que ça au genre épistolaire, même si ça me change de mes lectures habituelles !

En revanche, j’ai bien aimé les illustrations, également de la main de l’auteur, qui rappellent des dessins pour enfants, qui au final apportent beaucoup car elles figurent certains passages des lettres. Et le fait que ses lettres soient adressées à ses enfants peut toucher (même si du coup, elles peuvent s’adresser à tous les enfants en général, vu qu’il s’agit aujourd’hui d’un livre).

La présence des lettres originales amène une authenticité au livre et donne une sorte de preuve que ce sont des lettres manuscrites qui sont retranscrites en roman.

De plus, j’ai remarqué que Tolkien/Le Père Noël évoque beaucoup la guerre, faisant des échos à l’actualité de l’époque (les Première et Seconde Guerres Mondiales), et notamment contre les Gobelins pour l’homme barbu, personnages que l’on retrouve d’ailleurs dans ses romans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux (clin d’œil à ne pas négliger).

 

Conclusion : Une lecture en version originale de Tolkien enfantine et originale. De quoi ravir surtout les plus jeunes.

 

Ma note : 7/10

 

L’avez-vous lu ?

En anglais ou en français ?

 

Bon Week-end !

 

– Eli

 

#ColdWinterChallenge – Chronique n°2 : La Reine des sables, Nathalie DESPERCHES-BOUKHATEM

Hello les êtres des mers !

 

Pour le menu Flocons magiques, j’ai choisi de lire un livre illustré pour enfants ayant pour thème les légendes et la mer.

 

la reine des sables

 

Titre : La Reine des sables

Auteure et illustratrice : Nathalie Desperches-Boukhatem

 

Résumé :

Louise et Victor passent les vacances chez Mamie Ré au bord de la mer, sur l’Ile de Ré. Les deux enfants, de nature très curieuse, vont y découvrir la légende de la Reine des sables, qui viendrait toutes les nuits avec son orchestre d’animaux des mers, pour errer dans les rues de l’île et finir leur course jusqu’à la mer. Ils décident alors, malgré leur appréhension, de percer le mystère de cette étrange reine venant des eaux.

 

Mon avis :

Cette histoire enfantine, pour les enfants à partir de 7 ans, se lit très facilement et est écrite avec beaucoup de délicatesse et de poésie. Les illustrations qui accompagnent le texte sont à l’image du récit, tous deux réalisés par l’auteure que je connais.

J’ai beaucoup aimé m’immerger dans la légende de la Reine des sables, de me mettre du point de vue des deux enfants/héros et de découvrir qui est cette femme mystérieuse qui hante les rues de l’Ile de Ré.

Les illustrations à l’aquarelle sont très belles et s’accordent parfaitement au récit. D’autant plus que : qui dit aquarelle, dit eau, et que l’eau, la mer est le thème principal de l’histoire. Tout ça s’accorde parfaitement bien et donne une originalité, une authenticité et une douceur au roman. D’autant plus que j’apprécie ce genre d’illustration ces derniers temps.

Les personnages sont tous sympathiques et intéressants : Louise est une petite fille qui est très curieuse, comme tous les enfants de son âge, et qui au fil de l’histoire va affronter ses peurs ; son petit frère Victor est un garçon de la même trempe mais très attachant ; Mamie Ré est un peu la grand-mère qu’on rêve d’avoir, proche de ses petits-enfants, qui leur fait découvrir plein de choses (notamment la pêche) et qui est protectrice et bienveillante ; et enfin la Reine des sables, personnage intriguant mais envoûtant, que l’on a envie de découvrir autant sur son physique que sur son caractère et son histoire.

 

Conclusion : Une douce histoire pour les plus jeunes très bien racontée, qui nous emporte comme les vagues aussi bien par le texte que par le dessin.

 

Ma note : 9/10

 

Beau mois de Février à tous et toutes !

 

– Eli